Voyez nos plus belles images sur Instagram Suivez-nous

Blogue

Retour

Comment mesurer les risques liés à la chaleur

Mise à jour le 31 mai 2021

 

Selon certaines conditions, les risques liés à la chaleur peuvent augmenter. Il est donc important de savoir comment les évaluer afin de pouvoir appliquer les mesures de prévention.

Voici l’outil de calcul développé par la CNESST.

  1. Calculez la température de l’air corrigée

    A)
    À l’aide d’un thermomètre, prenez la température à l’ombre
    B) En fonction de l’humidité relative,
20 %  retranchez 2,0 °C 60 %  ajoutez 5,0 °C
25 %  retranchez 1,0 °C 65 %  ajoutez 5,7 °C
30 %  pas d’ajustement 70 %  ajoutez 6,4 °C
35 %  ajoutez 0,9 °C 75 %  ajoutez 7,1 °C
40 %  ajoutez 1,8 °C 80 %  ajoutez 7,7 °C
45 %  ajoutez 2,7 °C 85 %  ajoutez 8,3 °C
50 %  ajoutez 3,5 °C 90 %  ajoutez 8,9 °C
55 %  ajoutez 4,3 °C    

    

        C) En fonction de l’ensoleillement,

  Si la température et l’humidité sont mesurées sur les lieux de travail Si la température et l’humidité sont obtenues du service météorologique régional
Si vous êtes exposé aux rayons directs du soleil ajoutez 4,5 °C ajoutez 6,0 °C
Si vous travaillez sous un ciel nuageux ou à l’ombre ajoutez 2,0 °C ajoutez 3,5 °C

 
Si vous travaillez à l’intérieur, sans source de chaleur radiante, il n’y a aucun ajustement.         
           
         D)
En fonction de votre habillement,

  • Si vous portez un survêtement de coton : ajoutez 4,4 °C
  • Si vous portez un vêtement imperméable, soyez très vigilant car le risque est très élevé : le facteur de correction est plus de 4,4 °C.

 

  1. Additionnez A + B + C + D et trouvez votre résultat dans le tableau ci-dessous. 
  1. Type de travail :
  • Léger : ex. : opérer une machine
  • Moyen : ex. : faire des poussées et des levées de charges tout en se déplaçant
  • Lourd : ex. : travailler au pic et à la pelle

 

  1. Déterminez votre niveau de risque qui est identifié par le code de couleur suivant :
  • Zone verte : Risque faible. Prendre quand même certaines précautions avec l’employeur.
  • Zone vert pâle : Risque plus grand. Déterminer des mesures temporaires avec l’employeur.
  • Zone jaune : Risque élevé. Appliquer des mesures de prévention avec l’employeur pour rendre les conditions de travail sécuritaires.
  • Zone rouge : Risque très élevé. L’employeur doit appliquer des mesures de prévention afin de poursuivre le travail en toute sécurité.

 

  1. Retenez la quantité d’eau à boire
  • Un verre = 250 ml (8 oz)
  • Ne buvez jamais plus de 1,5 litre d’eau à l’heure

 

  1. Respectez les mesures de prévention
  • La section orangée indique que les pauses augmentent.


Exemple de calcul :
Les travailleurs effectuent des travaux de coffrages.

 A. La température à l’ombre est de 31,8 °C A  31,8 °C
 B. L’humidité relative est de 51 %. La valeur de B est un ajout de 3,5 °C +B  3,5 °C
 C. Les données météorologiques proviennent du service météorologique régional et les travailleurs sont exposés directement aux rayons du soleil. La valeur C est donc un ajout de 6 °C.  +C     6 °C
 D. Les travailleurs sur le chantier de construction ne portent pas de combinaison de coton ni d’imperméable. La valeur de D est donc de 0 °C. +D  0 °C
 Température de l’air corrigée (A+B+C+D) =  41,3 °C

 

Ils doivent se rapporter à la colonne travail lourd dans le tableau des mesures de prévention compte tenu du type de travaux qui demande un très gros effort physique. À 41,3 °C, ils sont en « zone rouge ». Le risque est très élevé.

Par temps chaud, faites le calcul sur le chantier et partagez les résultats avec vos collègues et votre employeur !

 

 

À lire aussi :
Les mesures de prévention contre les risques liés à la chaleur
Les symptômes du coup de chaleur et les premiers secours