Blogue

Retour

Québec force les 175 000 travailleurs et travailleuses de la construction à retourner au travail

Tôt ce matin, le projet de loi 142 a été adopté à l’Assemblée nationale. En voici les grandes lignes.

Demain, le 31 mai :

  • Les travailleurs et les travailleuses des quatre secteurs devront reprendre leurs activités sur les chantiers.
  • L’Alliance syndicale et les parties patronales seront appelées à retourner aux tables, accompagnées d’un médiateur, afin de négocier le renouvellement des conventions collectives.
  • Une augmentation de salaire de 1,8 % entrera en vigueur pour l’ensemble des salariés de tous les secteurs et les conditions de travail stipulées dans les dernières conventions collectives seront maintenues jusqu’aux ententes.

Date butoir pour en arriver aux ententes : 30 octobre 2017. Faute d’ententes, la ministre responsable du Travail choisira elle-même les sujets litigieux qui seront soumis à l’arbitrage.

L’Alliance syndicale entend bien contester l’adoption de cette loi spéciale. Pour elle, il est clair que cette mesure bafoue les droits des travailleurs et des travailleuses de la construction. Faire la grève, c’est légal, rappelons-le!