Blogue

Retour

MÉDIC Construction : le SQC tient à rectifier le tir!

État des choses

Depuis quelque temps, en tant que travailleur de la construction, vous avez eu vent de toutes sortes d’informations concernant la santé financière de votre régime d’assurance MÉDIC Construction. Vous avez peut-être vu passer des tracts et des affiches sur votre chantier et aussi des campagnes sur les réseaux sociaux, dont une publiant une lettre acheminée aux différents partis politiques en vue de les sensibiliser à la situation.

Qu’ont de particulier ces actions? Elles ont été entreprises par seulement trois des cinq associations syndicales. En effet, la FTQ-Construction, le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International) et la CSD Construction ont fait le choix de faire cavalier seul dans cette campagne d’information, sans impliquer ni même consulter le Syndicat québécois de la construction (SQC) et la CSN-Construction. Nous appuyons leur message, certes, mais pas leur façon de faire, c’est-à-dire dans la division de notre mouvement syndical.

Vous vous demandez pourquoi il en est ainsi? Nous aimerions vous offrir une réponse claire et juste, mais nous ne l’avons pas. Les intentions de ces trois associations demeurent nébuleuses et incompréhensibles. Chose sûre, le dossier MÉDIC Construction est crucial et, comme tout autre sujet qui concerne l’ensemble des travailleurs de l’industrie, il devrait être conduit en alliance. La position critique de MÉDIC mérite une action commune digne de tous les salariés de la construction, et ce, peu importe l’allégeance syndicale.
 

Rappel de la structure et des enjeux

Le financement du régime est négocié avec l’Association des entrepreneurs en construction du Québec (AECQ), à la table du tronc commun, par les cinq syndicats réunis.

La gestion du régime est, quant à elle, assurée en cours de convention collective par le Comité sur les avantages sociaux de l’industrie de la construction (CASIC). Ce comité comprend onze membres, soit un représentant par association syndicale, cinq représentants patronaux et un président désigné par la CCQ.

Depuis plus de deux ans déjà, le CASIC travaille à trouver les meilleures solutions pour garantir la continuité de MÉDIC. Les travaux ont toujours été effectués en front commun, cela va de soi, parce qu’ils touchent tous les travailleurs et toutes les travailleuses de la construction, les retraités et les familles à charge.

L’heure n’est donc pas à la division, rappelons-le, d’autant plus que nous assistons actuellement à un mouvement national fort des grandes organisations syndicales qui travaillent à convaincre les gouvernements d’instaurer un régime d’assurance médicaments universel. Leur objectif : enrayer l’iniquité bien réelle qui existe entre les régimes privés et le régime public. Celui de la construction est l’un des régimes privés les plus importants au Québec. Il couvre 300 000 assurés. Notre force syndicale devrait alors être représentée à 100 % devant le parti au pouvoir, en ne laissant planer aucune confusion. Il devient urgent de démontrer que notre industrie se mobilise afin que l’État fasse son devoir d’intervention dans ce dossier des plus primordiaux.
 

Position et actions du SQC

Le SQC maintient sa volonté d’agir de manière solidaire avec les autres associations syndicales. L’appel est à la mobilisation pour le bien de l’ensemble des travailleurs et des travailleuses de notre industrie.

Cela dit, nous ne stagnerons pas. Au cours des prochaines semaines, nous continuerons de vous informer notamment par le biais de notre page Facebook. Nous poursuivrons également nos travaux au sein du CASIC. Nous participerons aussi à la campagne d’information de la CCQ « Mon régime, j’en prends soin! », laquelle sera lancée au cours de la semaine du 29 octobre. Et nous entreprendrons des démarches auprès du nouveau gouvernement provincial pour ainsi ajouter notre voix à toutes celles qui prônent un meilleur équilibre entre les régimes privés et le régime public au Québec.

Nos représentants demeurent disponibles pour répondre à vos questions. Ils ont d’ailleurs reçu une formation exhaustive sur MÉDIC Construction, tout récemment. Ils sont plus qu’à jour dans ce dossier et prêts à vous donner l’heure juste sur la situation.
 
Pour lire notre dernier article sur MÉDIC dans notre journal L’Informateur