Blogue

Retour

Le SQC invite la ministre responsable du Travail à la prudence : il réclame une consultation sur les travaux bénévoles dans l’industrie de la construction

Le SQC réitère aujourd’hui, auprès de la ministre responsable du Travail Dominique Vien, sa demande de consultation officielle sur la question du travail bénévole dans l’industrie de la construction.

Un sujet qui suscite, ces derniers temps, l’intérêt de l’opinion publique. En effet, l’initiative de quelques parents dans une école de la Montérégie a relancé la volonté du gouvernement d’adopter un règlement modifiant la Loi R-20, lequel autoriserait les travaux bénévoles en construction.

L’objectif de la consultation : faire état des dommages potentiels d’un tel changement réglementaire et protéger, par le fait même, les intérêts de la population.

Attention! Le SQC ne met pas en doute le bien-fondé des initiatives bénévoles. Il estime cependant nécessaire d’être entendu. Parce que l’adoption d’un tel acte législatif pourrait :

  • mettre en danger la santé et la sécurité des gens;
  • mettre en péril la compétence requise pour effectuer les travaux;
  • favoriser des stratagèmes permettant la concurrence déloyale.

À cela, le SQC dit non.

Rappelons que le SQC représente, à travers la province, 28 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs d’activités assujettis à la Loi R-20. Rappelons aussi que le SQC est l’association syndicale majoritaire des peintres, des briqueteurs-maçons et des couvreurs.

Sans nous consulter, et sans consulter l’ensemble des intervenants reconnus par la Loi R-20, la ministre Vien prend certainement ici de grands risques.